À toi, le finissant en design graphique

À toi, le finissant en design graphique

La fin de l’année scolaire arrive à grands pas. Les invitations aux différentes expositions de finissants déferlent à l’agence. Elles sentent l’espoir, l’excitation, la passion! Elles nous rappellent la fin de nos études et le vertige qui l’accompagne! Comment se tailler une place dans un milieu aussi concurrentiel, au talent débordant et à la faune parfois intimidante? Nous n’avons pas de recette magique en réponse à cette question. Cependant, l’expérience nous montre peu à peu que les notions scolaires sont fondamentales, mais que ce sont les qualités personnelles qui nous aident à devenir de meilleurs designers, à sortir du lot.

C’est sans prétention aucune que nous te livrons, à toi, le finissant en design graphique, quelques principes appris depuis notre sortie de l’école, comme un leitmotiv enrichi au fil des années et qui nous aide à rester centrés sur l’essentiel de notre profession:

  1. Essaie d’être une bonne personne et non pas un designer excentrique qui conçoit des projets pour remporter des prix ou pour montrer son savoir-faire. Ce serait passer complètement à côté de ce qu’est et de ce que demande d’être un bon designer. Il faut plutôt penser aux autres en premier, que ce soit le client ou les gens qui t’entourent. Écoute-les attentivement et essaie de les comprendre du mieux possible. Ils ont une expérience et un vécu assurément différents du tien, enrichissants. Ils peuvent même, parfois, être surprenamment inspirants tant sur le plan créatif que personnel. N’oublie jamais que la communication et le design ne sont pas là pour TE servir ou pour faire quelque chose qui TE plaît; il y a l’art pour ça. Être à l’écoute des autres t’aidera aussi à développer au maximum tes capacités à travailler en équipe et à prendre conscience de tes forces, mais aussi de tes limites.

  2. Sois enthousiaste face aux défis, mais ne te laisse par avoir par celui-ci! En effet, au début d’un projet, dans l’enthousiasme, il peut être très tentant de se ruer sur l’ordinateur pour créer un concept « résolument contemporain » et dangereusement inspiré d’un visuel à la mode trouvé sur Internet, mais ce serait un paresseux raccourci créatif que de se contenter de si peu. Assure-toi plutôt de toujours comprendre et maitriser profondément un sujet avant de commencer à créer. Le bon design demande du travail et du temps. Étudie ton sujet, informe-toi, documente-toi, décompose-le, approprie-toi-le. Ensuite, tu pourras commencer à le rêver, le créer, le raffiner…

  3. N’aie pas peur de poser des questions. Partout, tout le temps, sur tout! Se priver du savoir par peur du ridicule en est soi très ridicule et, à l’opposé, croire connaître quelque chose, c’est assumer qu’il n’y a aucune chance d’évolution possible. Mais au contraire, tout dans notre domaine évolue. Le fait de questionner met au premier plan une qualité première d’un bon designer: la curiosité. Tu n’es pas obligé d’être riche pour être curieux et, en revanche, ta curiosité t’apportera beaucoup de richesse, que ce soit en connaissances, en expériences ou en émotions. Ces richesses t’inspireront au moment venu de créer. Être curieux, c’est aussi être ouvert aux autres, au monde et aux changements. C’est se rendre vulnérable, mais aussi disponible pour grandir. Voyage, même si ce n’est que par le biais d’Internet, goûte à de nouvelles choses, explore des domaines qui te sont méconnus, lis des livres, écoute de la musique variée, essaie un nouveau sport, marche en nature, visite un musée… tu te dois d’être curieux!

  4. Prends des risques (créatif), ose! Ne reste pas ancré dans le confort de la routine. Être original, surprendre et innover sont là des impératifs de notre profession afin de sortir du lot. Aiguise ton esprit d’analyse afin de toujours trouver une meilleure façon de dire ce qui a déjà été dit, un nouvel angle, une façon originale de livrer une émotion… et suis ton intuition, tout en gardant l’équilibre avec la raison.

  5. Sois authentique, mais aussi réceptif aux opinions qui sont contraires aux tiennes. Prends les critiques de façon constructive, sois ouvert face à elles, essaie de les comprendre, elles sont vraiment là pour te faire évoluer. Va de l’avant au lieu de rester dans la déception. N’aie pas peur de tout remettre en question, de prendre du recul face à ton travail et toi-même. Surtout, réponds-toi en toute humilité, c’est la seule façon de progresser.

  6. Sois proactif. À l’école, tu te trouves dans une position où tâches, attentes et livrables sont bien définis. Tu attends patiemment le moment où le professeur expliquera la tâche à réaliser ou la matière à maitriser. Tu es la plupart du temps en attente. En entreprise, il te faut être proactif et en mesure de prévoir ce qui est attendu de toi par le client et par les patrons. Sois donc débrouillard, autonome, autodidacte. Apprends rapidement à gérer ton temps, tes priorités. Restes à l’affut des nouveautés, tendances et outils. Dans le monde professionnel, si tu ne fais qu’attendre, tu ne dépasses jamais la concurrence et tu ne te dépasses jamais toi-même. Le dépassement de soi est primordial pour se réaliser professionnellement.

Nous pourrions ajouter encore plusieurs valeurs auxquelles nous croyons, mais nous ne voulons pas te faire peur et te donner l’impression qu’il faut être tout ça pour réussir. Cependant, d’y tendre et d’y être ouvert t’aidera à cheminer grandement, nous en sommes convaincus! Aime ta profession, exerce-la avec sourire et passion et travaille plus fort que les autres, tu seras toujours récompensé pour tes efforts. Alors, ça y est, finissant, lance-toi, crois en toi: plonge!

Soyez sans inquiétude, nous ne vendrons jamais vos informations ni n'envahirons votre boîte de courriels.