Danielle Voyer

Besoin d’un «tune-up» pour votre site Web?

Par Danielle Voyer, 24 mai 2012 | catégorie(s):
|
 

Compétition et pression des clients obligent, vous vous êtes doté, il y a deux, trois, cinq ans ou même plus, d’un site Web corporatif présentant votre entreprise et vos produits et services. Aujourd’hui, toujours poussé par les tendances, vous vous demandez quoi faire de plus pour accroître votre présence dans le monde virtuel.

Réseaux sociaux? Web mobile? Publicité? La question est légitime. Mais avant tout, il serait peut-être plus avisé de vous assurer que votre site actuel est performant et, le cas échéant, d’y apporter les correctifs nécessaires pour qu’il le devienne, ce qui nécessite souvent moins d’efforts qu’on pourrait le croire. Ensuite, selon le temps et les ressources dont vous disposez, il sera toujours temps d’élaborer une stratégie Web plus globale!

Grosso modo, l’efficacité du site Web se mesure en fonction de deux grands critères: l’achalandage qu’il suscite et, une fois cette étape franchie, les ventes et/ou la notoriété qu’il génère.

Suivant cette logique, il est important, avant même de faire des pieds et des mains pour performer sur les moteurs de recherche, de s’assurer que votre site reflète exactement l’image de marque que vous souhaitez projeter. Car attirer beaucoup d’internautes sur un site passé date, où les informations sont incomplètes, non pertinentes ou difficiles à trouver, aura pour conséquence de ternir votre image plutôt que de vous aider à accroître vos affaires. Et nous le savons tous, une image ternie est difficile à redorer.

Règle numéro 1, donc : Prenez le temps de bien identifier vos clientèles cibles et leurs besoins, définissez vos objectifs, élaborez un plan de contenu qui en tient compte, comparez-le avec votre site actuel… et procédez aux ajustements qui s’imposent!

Ce faisant, dans le but de répondre à l’autre condition gagnante qui est d’augmenter l’achalandage en performant sur les moteurs de recherche, il faut accorder une attention particulière à vos textes (tant ceux qu’on peut voir que ceux qui se cachent derrière!), au langage informatique utilisé, aux fonctionnalités, etc., en respectant quelques règles de base qui peuvent faire une différence importante sur les résultats.

Par exemple : Utilisez des combinaisons de mots-clés plutôt que des termes uniques et trop généraux, identifiez explicitement vos hyperliens et n’en abusez pas, assurez-vous que les titres et les descriptifs (métas) se rapportent bien à ce qu’on retrouve dans chaque page, évitez les langages informatiques «illisibles» par les moteurs de recherche, assurez-vous de proposer un fil d’Ariane pour que vos visiteurs s’y retrouvent, etc.

Bref, même si les TI se développent à la vitesse grand W, un peu de recul s’impose parfois et il peut valoir la peine d’ajuster votre bolide avant de passer à la vitesse supérieure, question d’éviter un mur!

Commentaires

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.